Comment contester une interdiction bancaire abusive

Abus bancaires

Une interdiction bancaire a pour conséquence d’empêcher le titulaire d’un compte bancaire d’émettre des chèques mais va aussi réduire ses capacités en matière de carte bancaire. En effet, elle se limitera la plupart du temps aux retraits classiques.

Une procédure à respecter

Cependant, si la personne juge que cette interdiction n’est pas justifiée, elle pourra faire une lettre recommandée à la banque concernée ainsi qu’à la Banque de France pour faire part de sa situation.

Abus bancaires

En effet, l’organisme financier doit toujours proposer des solutions de régularisations avant de procéder à un dossier pour interdiction bancaire durable.

Des moyens à exploiter

Abus bancaires

Les clients doivent savoir que même si leur chèque est rejeté, ils disposent de trente jours, non pas pour régulariser la situation mais pour prendre une décision en la matière et la nuance est très importante car alors un grand nombre d’interdictions bancaires peuvent être contestées.

En effet, la personne concernée peut choisir de payer son chèque en espèces et de faire parvenir le reçu à sa banque, demander au tiers de représenter le chèque ou encore bloquer une somme sur son compte pour régler ces frais et son choix fait office de régularisation.

En savoir plus sur l’interdiction bancaire : www.interdits-bancaires.com

Cet article vous a été utile ? Faites le savoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *