Abus bancaires : comment faire face ?

Cette pratique est désormais devenue une réalité car les exemples sont de plus en plus fréquents malgré la réputation de la banque. Il apparaît qu’elles se rendent responsables de nombreuses fraudes et développent des pratiques condamnables.

Une dénonciation systématique

La plupart des victimes d’abus bancaires subit la situation voire la partage sur des blogs mais n’engage pas de procédures judiciaires.

Abus bancaires

Cependant, il apparaît que cette démarche devrait être largement développée pour donner des résultats concrets. Les usagers se laissent trop souvent faire par peur des conséquences d’une procédure avec leur organisme bancaire.

Pourtant, il est possible de lister un grand nombre de pratiques interdites avec en premier lieu la vente forcée, les frais bancaires de découvert disproportionnés.

Le nombre de dysfonctionnements de ce genre ne cesse d’augmenter car les banques ont bien compris que pour l’instant le nombre de personnes qui vont intenter une action est encore inférieur à celui des personnes dont elles peuvent profiter tranquillement.

De ce fait, il est urgent de réagir afin d’inverser la tendance et obliger les banques à adopter une attitude appropriée.

Pointer du doigt le réel problème

Abus bancairesLes médias relaient souvent des informations relatives aux différents frais bancaires. Cependant, il ne s’agit pas forcément d’un abus bancaire car en effet une banque va demander des frais qui diffèrent de l’une à l’autre mais qui restent dans la légalité.

De ce fait, les médias ont aussi leur rôle à jouer dans le domaine en mettant plus souvent en lumière les trop nombreux abus, fraudes, comportements inadaptés afin que l’opinion publique en soit informée davantage.

Les clients doivent donc être plus nombreux à faire part de leur situation afin que la prise de conscience se fasse plus rapidement. En effet, il s’agit de communiquer le plus possible sur le phénomène afin que les banques ne puissent plus agir en toute impunité.

Tant que les clients et les victimes d’abus bancaires passeront sous silence leurs difficultés, il ne sera pas possible d’inverser les choses. Le fait d’agir ensemble permet d’avoir un poids supplémentaire et donc d’être enfin largement entendu.